Forum des fans de Patrick Bruel
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Musique et génocides

Aller en bas 
AuteurMessage
AlineC
Banni
AlineC

Nombre de messages : 11578
Date d'inscription : 25/03/2006
Localisation : Là où j'aime être

Musique et génocides Empty
MessageSujet: Musique et génocides   Musique et génocides EmptyDim 15 Oct 2006 - 13:38

Nacimiento...un groupe à écouter, une action à soutenir
Publié le : 14-10-2006 propos recueillis par Isabelle Marilier


Nacimiento….. groupe de musique composé de 4 jeunes hommes, mérite un coup de pouce pour sa musique, le soutien le plus actif de la communauté et au-delà pour son action intitulée Sevan Project.

Yevrobatsi : Bonjour, tu es Fred Azilazian et tu fais partie du groupe Nacimiento qui est composé de 4 jeunes hommes, dont la moyenne d’âge est de 26 ans et tu es l’un des deux chanteurs.Dans ce groupe il y a deux Arméniens et deux autres qui s’appellent El Chino et The Barber. Je présume que ce sont des surnoms et qu’ils ne sont pas d’origine arménienne.
Frédéric : Effectivement El Chino et The Barber sont des surnoms. L’un est Français, l’autre d’origine corse-italienne. Il y a , né d’un mariage mixte. Sa maman est Anglaise, son père Arménien. Cela fait seulement quelques années qu’il a pris conscience de son arménité, il s’est senti pendant longtemps plus Anglais, donc il n’y a que moi qui ai mes deux parents Arméniens.. Et cela est intéressant de se retrouver tous ensemble sur un projet, venant d’horizons divers, notamment sur le projet de Sevan Project.

Yevrobatsi : Nacimiento veut dire naissance en espagnol. Pourquoi ce nom en espagnol ? est-ce pour la consonance ? Il est significatif de votre naissance ?
Frédéric : Naissance d’un groupe, d’une façon de penser, d’idées au niveau de l’artistique pure, de la manière de faire de la musique, jusqu’aux idées qu’un groupe peut avoir. Un nom un peu à part, pas anglais, pas français et qui sonne bien.
Un côté du sud, on est tous des sudistes, naissance pour donner naissance, c’est important.

Yevrobatsi : Important d’utiliser la langue anglaise dans les chansons, vous êtes quand même Français ?
Frédéric : Au niveau de l’anglais, c’est le style de la musique qui veut cela. John Lennon a souvent dit que « le rock français c’est comme le vin anglais », il ne se trompait pas. C’est le style qui veut que l’on pose le chant en anglais. Ceux qui écrivent les chansons ont une tendance naturelle à le faire en anglais. C’est l’origine de la musique qui veut cela. On a fait des chansons en français mais cela rend moins bien. Par ailleurs, il faut prendre en compte aussi les voix. C’est très artistique. Par exemple, pour ma part j’ai une voix assez aiguë. Si je chante en français sur des (il manque quelque chose) avec notre musique on ne s’y retrouve pas, cela ne fait pas beau, (ce n’est pas joli) cela ne nous ressemble pas.

Yevrobatsi : Vous êtes deux à chanter et je trouve que vous êtes très complémentaires, le mélange de ces deux voix, grave et aiguë, donne un charme particulier, c’est très harmonieux. On peut dire que vous vous êtes trouvés, et le tempo est aussi agréable. Il y a des moments de musique seule, où les notes s’égrènent, puis tout à coup la voix arrive, mais pas agressive.
Frédéric : Effectivement ce sont 2 voix qui se marient bien, la voix grave d’El Chino, la mienne plus aiguë, se complètent effectivement. Il faut noter aussi que la mélodie du violon accentue cette originalité. C’est un instrument encore peu usité dans le rock.

Yevrobatsi : Est né de cette rencontre, de cette naissance, le projet de Sevan Project qui a trait aux génocides des 20e et 21e siècles et sur lesquels vous voulez sensibiliser l’opinion publique. Vous êtes d’ailleurs intervenus à Amnésie Internationale. C’est une démarche très citoyenne que vous menez en parallèle à votre activité musicale. Vous êtes en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale et le Conseil Régional sur ce projet. Vous vous étiez engagés à distribuer gratuitement un CD. Où en êtes-vous à ce niveau ?
Frédéric : Le projet a lieu et bien lieu. Bientôt 10 000 exemplaires du CD seront disponibles et distribués gratuitement pour une partie dans le réseau des librairies Gibert Joseph au niveau national notamment Paris, Marseille, Toulouse, Montpellier. Toutes les villes à forte dominante estudiantine, car c’est le public que nous voulons toucher. Une autre partie sera diffusée directement dans les universités. En plus des partenaires que tu as cités, on est aidé par la JAF et diverses associations, des partenaires plus moraux, par exemple Le Moulin (1). On a créé quelque chose d’intéressant autour de ce projet qui nous tient à cœur, pour ma part plus que tout. On veut toucher les étudiants par un autre support notamment la musique, le cinéma avec une brochure qui leur donne les mots clefs. Leur donner envie d’en savoir plus, on ne veut pas tout leur donner mais les inciter à faire aussi des recherches. On leur donne des sites internet. Chaque CD contiendra le morceau Pop-Rock « No More Genocides » que nous avons créé ainsi que 3 films : la bande annonce du documentaire « le génocide arménien » de Laurence Jourdan (diffusé sur ARTE en avril 2005), la bande annonce du film « Un spécialiste » d'Eyal Sivan, et le court métrage expérimental « Devouring Buddha » par le canadien Korbett Matthews sur le génocide du Cambodge.
Enfin, le CD contiendra le témoignage poignant de Jane Uwimbabazi, rescapée Tutsie du génocide du Rwanda en 1994.

Yevrobatsi : C’est une façon moderne de transmettre les idées par l’audio-vidéo et la musique qui sont pour les jeunes des outils normaux, utilisables tous les jours. Une fois que le CD est sorti et distribué, qu’attendez-vous ?
Frédéric : C’est connaître le retour. Comment ce CD sera perçu, les 10 000 suffiront-ils, faudra-t-il en faire d’autres ? Aujourd’hui au niveau musical Nacimiento a sorti un titre « No more genocides» . Peut être il sera nécessaire de faire un CD plus étoffé avec des artistes plus connus

Yevrobatsi : Quels outils seront utilisés pour quantifier et qualifier cette action ? Quels seront les indicateurs ?
Frédéric : L’idée est qu’une fois qu’on a pris le CD, il y a le site internet et l’on va voir si la fréquentation va augmenter. Sinon, c’est que ce serait un échec. Mais si les gens laissent des messages cela veut dire qu’il y aura eu un impact.

Yevrobatsi : On a dit souvent, au niveau des génocides, « Plus jamais ça » et puis il y a aujourd’hui le Darfour. On parle très souvent des génocides arménien, juif, cambodgien et rwandais. Mais on oublie les Amérindiens, les Hereros. Peut être parce que c’est éloigné dans le temps. Est-ce que cet éloignement a une conséquence sur l’oubli ?
Frédéric : Forcément, c’est malheureux. Mais comme pour le génocide arménien il faut agir rapidement pour ne pas aller au-delà des 100 ans. Les scientifiques ont raison, si l’on dépasse 100 ans, cela peut sembler « poussiéreux ». C’est maintenant qu’il faut agir et avec force. C’est pour cela qu’avec mon groupe on veut faire du bruit avec notre sensibilité qui est celle de la musique. Il faut mener des actions mais pas seulement pour le génocide des Arméniens mais pour la mémoire collective des autres génocides aussi. Il faut que l’on continue à parler.

Yevrobatsi : Toi qui es Arménien bien impliqué dans la communauté, est-ce que cette action peut aussi être une thérapie ? Bien que les études sur le trauma post génocidaire existent depuis peu, on s’aperçoit que c’est une réalité. Faire une chanson là-dessus, c’est extérioriser un trop plein ?
Frédéric : Peut être, je ne sais pas, c’est possible inconsciemment. En conscience c’est plus un geste de révolte, un geste tactique pour toucher les jeunes. J’en ai ma claque que l’on puisse sensibiliser les vieux. Les vieux dans 20 ans seront morts. Les jeunes font des études, on ne sait pas dans quelle position de la société ils vont se trouver, et il faut les éduquer très tôt.

Conscient ou inconscient, thérapie ou non, je ne sais pas. Je sais qu’à un certain moment il faut que ça sorte. Mon père a plus vécu cela que moi, son trauma est plus important que le mien. Il n’a jamais connu ses grands parents, ses arrières grands parents. Moi, j’ai connu mes grands parents, c’est différent. Mais en même temps mes grands parents racontaient des évènements qui m’ont marqué.

Yevrobatsi : Vous avez créé une association pour mener à bien ce projet ?
Frédéric : Oui, ARAGATZ une association à vocation sociale et culturelle qui a pour objet de mener une action de sensibilisation au respect des Droits de l'Homme, et plus spécifiquement aux génocides.

Yevrobatsi : Nacimiento est un groupe jeune, je crois qu’il s’est créé en 2004
Frédéric : Un peu plus. Nacimiento existe depuis 8 ans, mais depuis deux ans sous la forme actuelle

Yevrobatsi : Un premier CD – 3 titres et vous êtes en préparation d’un autre CD ?
Frédéric : Non d’un album, mais cela sortira quand on pourra, car nous travaillons seuls. C’est difficile lorsque l’on n’a pas une grosse structure derrière

Yevrobatsi : Cette année vous vous êtes produits plusieurs fois.
Frédéric : Oui nous avons fait une vingtaine de concerts entre février et juillet dans plusieurs villes. Mais on se débrouille seuls.

Yevrobatsi: C’est un appel qui est lancé. Il faut écouter votre musique qui a beaucoup d’originalité. C’est dur pour les groupes, ils sont si nombreux, c’est difficile d’émerger.
Frédéric : C’est une question de rencontre, les gens apprécient. Comme des tas d’autres groupes.
On compte sur toute la communauté arménienne et surtout sur les non-arméniens car c’est un CD qui s’adresse à tous, il faut l’écouter.

Yevrobatsi : Il faut faire fonctionner le bouche à oreille. Alors les dates ?
Frédéric : le CD normalement sort le 19 octobre dans les toutes les librairies Gibert, c’est important que rapidement les jeunes se procurent ce CD.


Yevrobatsi soutient cette action de Nacimiento et appelle le maximum de personnes à se procurer ce CD, rappelons-le, gratuitement, et à diffuser autour d’elles cette information.
Revenir en haut Aller en bas
 
Musique et génocides
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des PAT'IN NET :: Les fans :: Créations-
Sauter vers: